Un médecin de l’Université de Berkeley affirme que les gens meurent de la chimiothérapie et non du cancer

C’est une bombe qui vient d’être lancée par des chercheurs de l’Université de Berkeley aux États-Unis. Après plus d’un quart de siècle de recherches, ils viennent d’affirmer que statistiquement parlant ce n’est pas le cancer qui tue les patients mais la chimiothérapie qui devait les soigner et tous ses effets secondaires néfastes !