Comment ne plus être timide ? Nos conseils pour vaincre votre timidité

On considère que la timidité désigne un manque de confiance en soi et d’estime de soi, qui génère un embarras plus ou moins visible lors d’une confrontation aux autres et/ou à une situation inconnue (prendre la parole en public, faire le premier pas vers un étranger, etc.). Il s’agit d’une réponse à un sentiment de vulnérabilité éprouvé vis-à-vis du jugement d’un individu ou d’un groupe d’individus.

Sur le long terme, la timidité est susceptible de devenir sérieusement handicapante pour la vie sociale, amoureuse et professionnelle de l’individu qu’elle inhibe, et même de déboucher sur une dépression dans certains cas ou un penchant pour les exutoires nocifs (alcoolisme, abus médicamenteux, etc.). Vous comprenez mieux pourquoi il est indispensable de vous en dépêtrer au plus vite ? Si vous lisez cet article, c’est de toute évidence que vous êtes sur la bonne voie !

Pourquoi suis-je timide ?

La timidité est particulièrement difficile à vivre et complexe à appréhender. L’individu timide ne rechigne pas à échanger avec les autres, mais il se sent entravé dans sa volonté : quelque chose semble le freiner, sans qu’il parvienne à saisir la teneur des rouages qui enclenchent cette façon d’être. En conséquence, il s’auto-censure et n’ose pas dépasser les limites que son esprit semble lui imposer. Il en vient à envier les personnalités les plus extraverties et à admirer les beaux-parleurs, au point de tomber dans la dépréciation et, de fait, de nourrir cette timidité. En effet, être timide relève du cercle vicieux : un individu dit « timide » va tout faire pour éviter les situations où il serait tenu d’affronter le regard des autres, et préférer rester dans sa zone de confort. La timidité se trouve dès lors auto-entretenue et d’autant plus tenace.