Le soutien-gorge, ce problème que l’on prend pour une solution. – Heureu

Le soutien-gorge, ce problème que l’on prend pour une solution.

Accessoire indispensable à toutes les femmes dans l’air du temps, le soutien-gorge est devenu un sous vêtement comme un autre pour des millions de femmes, qui ne peuvent pas s’imaginer sortir sans.

Lorsqu’il fut créé au 19ème siècle par Herminie Cadolle, le soutien-gorge n’était guère qu’un accessoire destiné à faciliter la vie aux femmes ouvrières qui étaient gênées par leurs seins à l’usine.

Mais peu à peu il se transforma en accessoire de mode, plus encore, en véritable outil de séduction grâce à l’invention de la lingerie fine.

Il est vrai que lorsqu’il s’agit par exemple de faire du sport, de faire un travail physique ou de porter des charges. Les seins livrés à eux même peuvent éventuellement présenter un problème logistique. Entre le risque que l’un d’entre eux ne décide de prendre l’air et celui d’avoir le mouvement de son bras gêné par un sein qui se balance, le soutien-gorge permet avec n seul objet d’écarter toutes ces éventualités.

Lais ses avantages, s’arrêtent là. Et en comparaison à ses effets négatifs, la liste des avantages est bien maigre.

Les dangers des soutien-gorges,

Un soutien-gorge sert votre poitrine, et empêche le sang et la lymphe de circuler normalement dans vos seins. ceci à pour conséquence de laisser s’accumuler les toxines dans les seins et d’altérer leur santé sur le long terme.

De plus l’idée selon laquelle le soutien-gorge, empêche l’affaissement des seins est non seulement fausse, mais c’est en réalité l’inverse qui se produit. Comme toutes les parties du corps, vos seins sont soutenus par des muscles qui garantissent en grande partie leur fermeté et le fait qu’il soient haut. Mettre un soutien-gorge, c’est participer à la paresse de ces muscles qui se relâcheront. Avec le temps, vos seins s’affaisseront donc plus vite avec un soutien-gorge.

Alors que des seins livrés à eux même obligent les muscles à travailler ce qui garantie une vigueur dans leur leur tenue.

Pourquoi s’habituer à vivre sans soutien-gorge?

Tout simplement pour le bien de vos seins. Ceci retrouveront une circulation lymphatique normale, deviendront plus fermes et seront en meilleur santé. Une étude menée par Jean-Denis Rouillon, un expert en sciences du  sport de l’Université de Besançon, menée sur plus de 15 ans a montrée que les femmes qui vivaient sans soutien-gorge ont des tétons 7 mm plus hauts que leurs consœurs habituées au soutien-gorge. Toutes les participantes avaient entre 18 et 35 ans.

Pour ce qui est de la « gêne » occasionnée par des seins libres, vous apprendrez avec le temps à gérer la situation par vous même. C’est une question d’habitude, comme le vélo. C’est tout de même la nature qui a placée les seins à cet endroits. Si elle savait que cela allait constituer un handicap, elle ne l’aurait pas fait. Cela s’appelle la sélection naturelle.

Vous vous rendrez compte par vous même que vous serez plus à l’aise et que vous dormirez bien mieux. Et puis c’est toujours le prix des soutien-gorges d’économisé.

Image: pinterest

error: Content is protected !!