Pourquoi les enfants d’aujourd’hui sont devenus émotionnellement indisponibles pour apprendre à l’école

La vie, réelle, la vie quotidienne, et la vie dans les salles de cours n’offrent pas le même niveau de stimulation. La vie quotidienne est ennuyeuse. Les enfants décrochent et leur cerveau n’arrive pas à s’adapter au niveau bas de la stimulation de la vie de tous les jours. Les enfants sont privés de ce fait de la disponibilité émotionnelle des parents qui est le principal nutriment du cerveau de nos enfants.

2 l’obtention de ce qu’ils veulent quand ils le veulent

Nous pensons bien faire en donnant à nos enfants tout ce qu’ils demandent et ce dès qu’ils le demandent. A la moindre demande qu’ils font les parents répondent oui. Si cela semble bien sur le moment étant donné que l’enfant ne manque de rien, sur le long terme cela  affecte la capacité de l’enfant à s’adapter au stress et aux obstacles qui entravent  son chemin pour atteindre ses buts. Un enfant qui n’a pas affronté un petit stress de rien du tout en vivant le retard de la gratification de sa demande, ne pourra pas affronter un grand stress plus tard.  Au lieu donc de les armer pour affronter ce genre de situation nous les affaiblissons et les rendant fragiles.

3 Laisser l’enfant contrôler les choses 

« Je fais tout ce que demande mon enfant »   » il veut qu’on mange des pâtes ce soir, c’est les enfants qui ont voulu ça. Presque pour ne pas dire tous les parents se trouvent dans cette situation. Ils acceptent  les directions choisies par les enfants et  y vont direct. Ils le font même quand ils savent que ce n’est pas bien pour eux. Un enfant ne doit manger tel chose ou doit prendre un médicament pour sa santé. Il refuse, sa maman accepte et le laisse à sa guise. C’est donc lui qui choisit comment il va être éduqué, les rôles sont donc inversés.