Si vous êtes du groupe sanguin O, ceci pourrait un jour vous sauver la vie.

Le problème des groupes sanguins s’est posée lorsque l’homme tenta sa première transfusion sanguine. Les premiers essais furent un fiasco total, à cause du phénomène de rejet. Et comprenant très rapidement qu’il était question d’étudier le sang, pour pouvoir atteindre l’objectif de la transfusion, diverses recherches furent menées, pour aboutir finalement à plus de 35 systèmes de classification du sang.

Le plus connu d’entre tous et le plus utile en médecine reste le système ABO combiné au système rhésus. C’est la combinaison de ces deux systèmes de classification, qui permet de rendre compte des exigences de compatibilité entre le donneur et le receveur.

C’est la présence ou non d’antigènes spécifiques à la surface des globules rouges, qui détermine le groupe sanguin d’un individu. Chez les personnes du groupe A, la surface de leurs globules rouges présente des antigènes A. Pour le groupe B C’est l’antigène B. Le groupe AB n’est autre que la présence des deux antigènes simultanément à la surface des globules rouges. Le groupe O quant à lui n’a aucun antigène à la surface de ses globules.

Le système Rhésus, rend compte de la présence d’un troisième antigène, l’antigène D. Un rhésus + signifie présence de l’antigène, et un Rhésus négatif, son absence.

Les groupes sanguins sont très important lors des transfusions sanguines, une incompatibilité de groupe, peut déboucher sur des conséquences assez dramatiques.

Le groupe O est dit donneur universel, tous les groupes reçoivent du O sans risque de rejet. En revanche le Groupe O ne peut recevoir que du groupe O. Ce qui en fait du point de vue du don du sang un groupe fortement désavantagé, dans le rapport de bénéfices. Chaque groupe peut donner à son propre groupe, mais ne peut donner à aucun autre groupe, sauf au groupe AB.

Le groupe AB peut recevoir de tout le monde, mais ne peut donner à personne. Alors que c’est l’inverse qui se passe pour le groupe O.

Mais Pourquoi?

En réalité en fonction du groupe sanguin, il y a toujours dans le sang des anticorps contre les antigènes qu’il ne possède pas des groupes auxquels il n’appartient pas.

Comme le groupe O n’a aucun antigène, il développe en conséquence des antigènes contre tous les groupes. A et B. Et donc bien sûr AB. Voilà pourquoi il ne peut recevoir que du groupe O.

Alors que le groupe AB a les deux antigènes qui définissent les groupes, il n’a donc aucun anticorps, ni contre A ni contre B. Et comme O n’ pas d’antigènes, il n’existe pas d’anticorps contre le groupe O. Résultat le groupe AB reçoit de tout le monde.

Le système rhésus quant à lui permet de rendre compte de troubles qui n’ont rien à voir avec le système ABO. Par exemple, les accidents accidents transfusionnels, ou encore la maladie hémolytique du nouveau-né.

A la surface de la planète, nous observons une nette prédominance du groupe O sur terre. Avec certaines régions du globe, comme le sud de l’Amérique Latine, où les populations de pays entiers sont tous à 100% O.

Le groupe le plus rare étant le AB. Le fait que la majorité de la population humaine soit du groupe O est une résultante, du fait que jusqu’à un moment de l’histoire de son évolution, toute l’humanité était de groupe O, c’est à dire sans antigènes à la surface de leurs globules groupes. Ce n’est que récemment à l’échelle de l’évolution d’une espèce, que les groupes apparurent l’un après l’autre, suite à des mutations génétiques.

Image: pinterest