Voici 5 choses très surprenantes sur les flatulences, que vous ne saviez probablement pas !

Dans certaines cultures, péter en public est signe de respect et même de haute distinction. En effet seuls les plus hauts placés dans la pyramide de la domination, peuvent se payer le luxe de péter en public pour remercier leurs convives ou encore manifester leur admiration devant des personnages dignes de leur intérêt.

Mais comme c’est la culture occidentale qui a dominée le monde, ce genre de situation est devenu rarissime. Péter est naturel, et ça, tout le monde le sait. Mais certes, péter en public, est inadmissible dans notre société.

Non pas que cela soit particulièrement un signe de manque d’éducation, mais tout le monde n’a pas forcément envie de sentir les effluves qui émanent des profondeurs de vos entrailles. C’est donc le bruit disgracieux ajouté à l’odeur nauséabonde, qui font que se soulager publiquement est considéré comme une invasion de l’espace public.

Sans compter bien sûr le fait que les odeurs sont indescriptiblement révulsantes.

Voici 5 choses qui devraient certainement vous ébahir concernant les flatulences

  • Un représentant de l’espèce Homo Sapiens Sapiens, pète environ 14 fois par jour. Pour expulser au total une quantité équivalente à 1,5 L de gaz.
  • 99% du gaz issu des flatulences est en réalité sans odeur aucune. Seul le 1% qui reste est qui est composé de soufre, est responsable de la puanteur suffocante d’un pet.
  • La limonade, l’eau gazeuse, la bière ou encore les gommes à mâcher augmente la fréquence de vos flatulences. Et ce principalement parce que lors de leur absorption, vous absorbez également du gaz.
  • Un pet c’est d’abord la conséquence d’une activité soutenu de votre flore intestinale. Leur présence est donc sur le plan médical, signe que votre système digestif fonctionne bien. Contrairement aux idées reçues, péter est donc une excellente nouvelle.
  • Si vous supportez la puanteur putride de vos flatulences, mais pas les effluves toxiques de celles de votre voisin c’est parce qu’à force de péter et de sentir vos propres pets vous y avez pris goût. Ce qui n’est certainement pas le cas pour les flatulences de la voisine d’en face.

Image: santetsport

PARTAGER